sanou

Sanou Domba

La musique de SANOU Domba fait partie de l’art-thérapeutique.

Qu’est-ce que la musicothérapie?

Depuis belle lurette, la musique a toujours été une source d’énergies pour les hommes. Utilisée soit pour les rites ou pour les sentiments plus ou moins personnels, Elle consiste à utiliser de la musique comme outil thérapeutique de base, pour créer, rétablir, maintenir ou améliorer la santé mentale, physique et émotionnelle d’une personne.

SANOU Domba Joueur de Kora, comédien

Musicothérapeute

01 BP 24 Bobo-Dioulasso 01 Email: tiekorkora@yahoo.fr Tél. : (00226) 76 00 90 77/ +226 78 66 87 68

SANOU Domba

Issu d’une fratrie d’artistes, Domba Sanou est un joueur de Kora, en recherche permanente. Il multiplie les expériences et les rencontres musicales. Musique de spectacle accompagnant la danse contemporaine avec Philibert Tologo, Noumoutié Ouattara, Irène Tiendrébéogo et la Cie Salia nï Seydou, rencontre avec des professionnels tels que Cheick Tidiane Seck ou encore, Emeline Michel. Il maîtrise aussi la fabrication des instruments de musique tels que : la kora (cora), le Ngoni, le Bolon (Contre basse), le tambour d’aisselle (tamani), le bara, le doum-doum et le djembé etc.

Depuis 1998, il est membre fondateur de la troupe Yiribalily actuel « LES SANOUZ ».

Il tourne depuis 2008 avec la Cie Faso Danse théâtre (BABEMBA)

Il dispense aussi des cours sur ces instruments ci-dessus cités pour musiciens, musicothérapeutes, et de sensibilisation à la musicothérapie pour les non-professionnels. Effectuant des recherches permanentes sur la thérapie à travers la musique, quelle musique adoucit quel mal, Domba intervient en milieu hospitalier, dans les maternités, en instituts spécialisés, dans les maisons de retraites, dans les couvents et a domicile.

Sanou Doumba le revendique enfin, comme artiste pluridisciplinaire : il est également comédien !

Elle résulte de l’interaction entre le patient, la musique et le musicothérapeute. Parler de musicothérapie, c’est parler de la sensation, de la communication, de l’effet magique que cette musique a sur les patients. Ainsi, Domba a travaillé avec beaucoup d’O.N.G, centre hospitalier national,

Le musicothérapeute qui agit dans le domaine du non verbal, cherche à atteindre la sphère émotionnelle du destinataire, à ouvrir des canaux de communications, à provoquer, à l’aide de stimuli sonores, un état émotionnel agréable, réconfortant, voire perturbant, propice à l’ouverture sur soi et sur les autres, pouvant permettre de lutter contre certaines douleurs, certains mal-être.

De nos jours, la musicothérapie fait l’objet de travaux scientifiques approfondis qui lui ont permis de prendre place dans de nombreux Centres Hospitaliers comme thérapeutique complémentaire ou à part entière.

La musique, depuis la nuit des temps, était utilisée pour soulager l’homme de ses maux ou pour modifier son humeur et augmenter la bravoure des guerriers, hommes forts, pour accompagner les défunts, pour accueillir le nouveau-né, pour rentrer en contact avec les esprits de la nature ! Ils nous ont été rapporté que les premiers documents où les pouvoirs thérapeutiques de la musique sont venus de la Grèce Antique. Mais la musique fut toujours partie de l’africain dans toutes les circonstances.

Pythagore a sans doute été l’un des premiers musicothérapeutes. Il considérait en effet la musique comme l’expression de l’harmonie dans l’Univers. Il professait dans son enseignement que l’étude de la musique et celle de la mathématique étaient de la même importance !

Durant les différentes cérémonies, les griots et chasseurs africains, utilisent la musique et les chants pour provoquer des changements d’état de conscience, et les guérisons s’ensuivaient selon les lieux et les circonstances.

La musicothérapie dit réceptive est pratiquée par l’écoute de musiques sélectionnées selon les effets recherchés pour le patient par le musicothérapeute. Chaque partie du corps à une correspondance dans l’oreille interne… La conséquence immédiate de cela, c’est que notre façon d’entendre doit être modifiée par nos problèmes de santé, par les ennuis organiques ou psychiques… »

Notre démarche fait partie de la psychothérapie intégrative: selon le besoin du patient l’écoute musicale est accompagné d’un travail verbale ou/et corporelle.

Share on TumblrShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest