Evenements passés

Cheik Lo à l’Institut Français de Bobo-Dioulasso

27 Avr , 2015  

Le jeudi 30 avril à l’IF de Bobo-Dsso: Cheikh Lo

Lead vocal, guitare, timbales : Cheikh Lô
Basse : Thierno Sarr
Guitare : Baye Diop
Saxophone : Wilfrid Zinsou
Tama, percussions : Samba Ndokh Baye
Percussions: Khadim Baye
Batterie : Daouda Ndiaye

Né à Bobo Dialaso – une petite ville du Burkina Faso – de parents sénégalais, Cheikh Lô a grandi dans un environnement pluri-culturel. Adolescent, il apprend la guitare et la batterie en autodidacte, puis abandonne ses études pour devenir batteur. En 1978, il quitte le Burkina Faso pour Dakar et joue dans différents groupes sénégalais.

31

Ensuite, en 1984, il se retrouve à Paris où il participera entre autres à quelques sessions pour Papa Wemba.

cheikh-lo

C’est en 1989, alors que Cheikh fait les choeurs et la batterie sur l’album de Youssou N’Dour, produit par N’baye ( un chanteur traditionnel Wolof griot) , que Youssou et Cheikh Lô se rencontrent.

« A chaque fois qu’il chantait les chœurs, j’étais submergé d’émotion. » explique Youssou, « mais c’est sur son album « Doxandeme» que j’ai vraiment appris à le connaître ; j’ai entendu sa voix et j’ai dit ‘wow’. J’y ai trouvé quelque chose, comme un voyage à travers le Burkina, le Niger, le Mali. » « Doxandeme » (Immigrants), la première cassette de Cheikh, sort en 1990. Il y chante l’expérience d’être sénégalais à l’étranger : « C’était dur et j’avais besoin d’avoir une croyance profonde dans ma religion » explique t-il. « Doxandeme » est une production locale sur un petit label, la cassette s’est bien vendue et a fait circuler mon nom, mais de mon propre point de vue, ce n’était pas du tout professionnel. » Malgré ses réserves au sujet de la production, en décembre de cette année là, Cheikh gagne le prix du « Nouveau Talent » à Dakar. Et l’année suivante, il commence à travailler sur les compositions de « Ne La Thiass. »

http://www.festivalnuitsdafrique.com/artiste/cheikh-lo

Share on TumblrShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest

,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *